Retour aux articles

ESL Proximus Benelux Championship : Elimination Match

JdlF

Dernière journée des phases de groupe ce lundi 18/10.

ESL Proximus Benelux Championship : Elimination Match

Dernière journée des phases de groupe ce lundi 18/10. La dernière chance pour GameFist, Join The Force, LowLandLions et RKC Genk Esports de rejoindre l’eClub de Brugge et Project Eversio dans le carré finale !

Groupe A : Game Fist versus Join the Force

Game Fist - Join the Force

2-1

Mirage 16-10

Nuke 12-16

Dust2 16-2

Tout commençait bien pour Join The Force qui prenait le gun round sur ce side Ct avant d’enchaîner jusqu’à mener 5-3. Et là, changement de momentum avec un triple kill awp de Blackie au corps à corps sur le site de bombe B. Suivi d’une pause technique. Est-ce que cela aura été le déclic ? Mais GameFist remonte, rattrape et dépasse pour prendre ce site 8 à 7.

Passé en défense ce sont les Gamefist qui continuent sur leur lancée et montent directement à 14-7. De là Join The Force attaque plus souvent le bp A et parvient, dans la douleur à monter à 14-10 avant que GameFist ne termine la carte grâce à un grand K1nzo qui aura fait 27 frags.

Les deux équipes nous emmènent alors dans l’ex-URSS et le site nucléaire de de_nuke. Et c’est Gamefist qui mène la danse avec un magnifique round du vétéran Luosrevo et son triple headshot usp – en retour de problèmes de régies. Les Join The Force parviendront à l’éliminer mais pas avant qu’il n’ai fini de désamorcer la bombe. S’en suit une domination totale un jeu en coups pour coups avec des Join The Force qui jouent bien ce côté terroriste et parviennent à sauver les meubles en s’inclinant 6 à 9 avant le changement de side.

La second side s’engage toujours au bénéfice de GameFist qui met le round. Le pauvre Alle (Join the Force) n’aura pas pu gagner son clutch en 1 versus 2 sur le site de bombe B. Et GameFist qui s’envole logiquement à 12-6. Et le match aurait pu s’arrêter là. Si ce n’est un changement de style du côté de GameFist : après avoir raté une accélération exter ils ont voulu réorienter vers l’inter. Et de round raté en round bourbier, de bombe defusée à bombe oubliée, GameForce a repris l’ascendant et est remonté à 12-12. Et comme d’habitue à Counter-Strike, le scénario habituel : on remonte, on continuer à monter et finalement, on perd une map assurée. 16 à 12 pour Join the Force. Qui termine sur un round … Compliqué pour GameFist.

Map de « decider »: Dust2 ! GameFist en CT, Join The Force en terro. Après quelques rounds de chauffe c’est Join The Force qui prend la main en menant 7 à 5 avec des GameFist qui ont énormément de mal à sécuriser cette GA. Plusieurs lancés de grenade « à côté de la plaque » et ajustements plus tard, on commence à comprendre comment défendre mais c’est un peu tard. Sursaut d’orgueil au 13è round et rush middle : Triple Kill de Bernard, GameFist respire un peu sur ce premier side en s’inclinant honorablement 7 à 8.

Changement de side et Join The Force prend une belle option avec le Gun Round ! Très mal défendu en B par GameFist. Mais directement derrière c’est GameFist qui met la contre-éco. 9-9. Mais la défense de Join The Force tient bon et ils reprennent le lead jusqu’à 11-10 avant que GameFist ne mette le round avec un rush GA en eco. Les tec9 faisant parler la poudre et envoyant Join The Force en éco. 11-11. Et malgré un superbe round de NiNo pour revenir à 12-14, c’est GameFist qui termine la carte sur une victoire 16 à 12 !

Groupe B : LowLandLions versus KRC Genk Esports

LowLandLions - KRC Genk Esports

2-1

Mirage 13-16

Ancient 16-7

Overpass 16-10

Choix de map : Genk. Gestion du premier side : LowLandLions. C’est sur mirage qu’on commence ce second match pour décider de qui passera en phase finale. Et sur Mirage ce sont les Lions qui commencent à défendre les différents Souks (bombe site A et B). Avec un side tout en maîtrise. Délaissant le middle ils laissent pantois le KRC Genk Esports qui se fait souvent avoir sur son contrôle map « split » sur la map (jouer en solo les zones). Shiel qui termine le side à 18-9. Et LowLandLions à 10-5.


Après avoir pris les premiers rounds et être revenu à 10-10 c’est LLL qui mène 13 à 10 avant de se faire sécher sur un rush A qui permet aux joueurs de Genk de revenir et mettre la map ! 16 à 13 pour Genk. Le favori est mené.

Ancient ! Le pick de LowLandLions. Et c’est Genk qui met le gun round. De quoi rêver ! Jusqu’au round suivant où QQ vient gagner son 1vs2 en éco afin de revenir à 1 partout. LLL montre sa maîtrise de la map et mène 10 à 2 avant de se faire rattraper 10-5 ! Et on voyait le scénario Mirage et la sortie du tournoi des LowLandLions avec une remontada de Genk. Cela n’a pas eut lieu. Hélas pas beaucoup de clips tellement LLL « tue » avec facilité. Les kills s’enchainent un par un, mettant en avant la maîtrise de la carte mais pas le skill des joueurs : 16 à 7. Et on part sur …


Overpass ! Avec le KRC Genk Esports commençant en CT. Mais s’inclinant 11 à 4 sans jamais trouver une solution face aux attaques de LLL. La faute ? Un jeu trop passif qui laissait trop d’espace aux Lions pour naviguer sur cette carte qui exige que la défense soi mobile !

En CT les LowLandLions mènent rapidement 14-4 avant que Genk ne reprenne du poil de la bête et reviennent à 10 rounds avant de s’incliner 16 à 10 pour les triple-L. Genk « trollant » les derniers rounds avec deux TK sur Redux qui était pourtant le joueur en forme sur la fin de side.

Mot de la fin

C’est finalement Game Fist et LowLandLions qui rejoignent Project Eversio et l’eClub de Brugge dans le carré finale. Celui-ci se jouera le 30 octobre avec les matchs (normalement, à confirmer) :


eClub Brugges versus LowLandLions
Project Eversio versus Game Fist


Et alors qu’on s’attendait à voir les blauw en zwart et les Lions dans cette phase finale, personne ne s’attendait à voir la revanche des finales IEM dès les demi-finales et pas la finale. Si le seeding est confirmé.