Retour aux articles

un employé de chez gamevibes au micro

vendetta_Lpz

Interview de kizashi, employé wallon dans la société flamande e-sportive et détentrice d'AntwerpAce



Il y a quelques semaines, nous vous annoncions la séparation de TEK-9 en deux parties : dans un premier temps, la partie communautaire, qui reste sur le site www.tek-9.org, et ensuite la partie qui s'occupe des équipes, se retrouve dans un club ayant son siège à Anvers (cfr : news ).

Sous ce nouveau tag, les joueurs ont remporté l'Intel Friday Night Game Tour sur FIFA09 et Counter-strike 1.6 (cfr: news).

Pour ces multiples raisons, nous avons décidé d'aller à la rencontre d'un employé de chez Gamevibes, Kizashi, qui est le seul wallon présent dans la société.

aaa.JPG

Mais trève de bavardage, et place à l'interview :

Lan-area : Bonjour kizashi, peux-tu te présenter à nos lecteurs ?


Gamevibes|kizashi : Bonjour, je m’appelle Emilien Eloy, j’ai 19 ans et je suis étudiant en informatique.
D’un point de vue « esportif », j’ai commencé aux alentours de 1999 avec Quake, je suis ensuite parti sur Return To Castle Wolfenstein en 2001 où j’y suis resté pendant 2 ans jusqu’à la sortie de la suite, Enemy Territory.
C’est pendant ma période sur Enemy Territory que le côté management m’a vraiment marqué, c’était vraiment l’explosion de l’esport à cette époque et tout changeait très vite, beaucoup d’organisations commençaient à avoir des moyens plus que décent.
J’ai donc décidé de devenir un team-manager sur Enemy Territory, j’ai ensuite repris ma propre équipe, nommée violence is bad quelques mois plus tard.

Pourrais-tu nous présenter Gamevibes et nous dire quel est ton travail chez eux?


Gamevibes est une organisation belge fondée par Steven Leunens, le fondateur de TEK-9, Outpost On Fire ou encore l’Antwerp Esport festival.
Elle a pour but de réunir toutes ces organisations sous la même holding ce qui est plus facile au niveau de la gestion.
Cependant, la mission à long terme est de connecter des investisseurs au monde du jeu vidéo, principalement dans le Benelux.
Gamevibes possèdent actuellement 5 personnes, chacun de nous a une tache assignée selon les mois qui suivent. Les tâches varient énormément, cela peut passé du marketing à la gestion d’une équipe ou encore à l’organisation d’un événement.

Comment es-tu arrivé à travailler pour eux ? Et quelles étaient tes motivations?


Je suis arrivé chez Gamevibes en septembre 2008, j’avais déjà rencontré Steven lors de l’AEF et on avait discuté, nous avions énormément de points communs concernant la vision de l’esport Belge.
À cette époque, je travaillais encore pour Oslo Lions, cependant, je perdais petit à petit le goût de travailler « online ».
J’ai donc décidé de contacter Steven et cela a très bien fonctionné.
C’est maintenant un réel plaisir de travailler avec des personnes ayant pour but d’améliorer l’esport belge et qui savent quoi faire pour y arriver.
 Mes motivations sont toujours d’actualité, créer une plateforme d’évolution pour les joueurs venant du Benelux. Nous avons des joueurs talentueux, mais trop peu de support.

Penses-tu que gamevibes pourrait se développer en Wallonie aussi et réussir à réunir les communautés?


On en a déjà discuté plus d’une fois, cependant, je ne pense pas que ce soit pour tout de suite.
La barrière de la langue n’est pas présente si vous parlez anglais, mais le problème c’est que trop peu de francophones ferraient l’effort de parler anglais, quand la mentalité changera à ce niveau, nous serons prêt à investir pour l’union de la Wallonie et de la Flandre.

Nous savons que gamevibes détient la structure TEK9 et maintenant Antwerp Aces. Pourquoi avez-vous fait cette séparation et comment l'avez-vous ressenti ? Quels ont été les changements concernant votre job?


TEK-9.org a été racheté par Heaven Media Group qui détenait déjà Cadred.org et Crossfire.nu.
Les négociations ont été assez longues, mais nous sommes arrivés à un très bon contrat pour les deux parties.
C’est une grande avancée pour TEK9 en tant que site communautaire, cela nous a aussi permis de scinder la partie communautaire et team, chose que nous voulions faire depuis un certain temps.
Antwerp Aces fonctionne désormais comme un club basé à Anvers, nous allons organiser des événements tout le mois avec divers petits tournois, présentation de jeux et aussi le lancement du magazine mensuel Chief en prévente.
Concernant mon job, rien n’a réellement changé, excepté peut-être le faite que Antwerp Aces va me prendre beaucoup de temps.


Vous organisez aussi Outpost On Fire, peux-tu nous parler un peu plus de cet évènement?


L’outpost On Fire est un événement assez ancien pour la communauté COD, cette année, nous avons décidé de donner une chance à la communauté CSS, pour être honnête, nous avons été très déçu de la communauté avant l’événement.
Cependant, on peut dire qu’ils se sont rattrapés pendant l’OOF.
Nous avons apprécié la communauté, nous avons eu énormément de félicitations.
La communauté CSS peut d’hors et déjà se préparer pour un Antwerp Esport Festival pour CSS !

Je te remercie pour ces quelques minutes que tu m'a accordé et je te laisse le mot de la fin.


Je tiens à remercier tous mes collègues de Gamevibes, TEK9, Antwerp Aces, mais aussi Xavier de Prime-Arena.com.
Et n’oubliez pas de suivre l’équipe Namur pour la coupe des régions d’ESL !